Une question ?





Trouvez votre coopérative forestière

Alliance Forêts Bois/GCF n° 4 – Saint-Césaire (17)

Reboisement d’un taillis de châtaignier dépérissant

Méthode "Reconstitution de forêts dégradées" du Label Bas Carbonne

Logo label bas carbonne

Projet labellisé par le Ministère de la Transition Ecologique

Logo du Ministère de la transition écologique

Nouvelle-Aquitaine, département de Charente-Maritime.

1 Hectares

Plantation de 1 100 plants de chêne rouge d’Amérique

220 tCO2 séquéstrées et évitées.

Alliance Forêts Bois/GCF n° 4 – Saint-Césaire (17)

Reboisement d’un taillis de châtaignier dépérissant

> Voir plus

Un projet avec de nombreux co-bénéfices

  • Emploi local
  • Valorisation locale du bois
  • Préservation du sol
  • Certification de gestion durable
  • Maintien du gros bois mort et d’arbres d’intérêt écologique ou de bordures boisées

 

Projet de reconstitution d’une parcelle en impasse sylvicole d’un taillis de châtaignier dépérissant. Celui-ci sera remplacé par du chêne rouge d’Amérique, essence feuillue beaucoup plus adaptée à la station.
Le reboisement sera réalisé en potets travaillés, ce qui assure un travail localisé du sol.
Le choix des entreprises de travaux forestiers situées à une distance inférieure à 40 km du chantier de reboisement permettra la création d’une plus-value territoriale. De plus, les bois récoltés seront valorisés localement par une entreprise située à 25 km des parcelles forestières.
Le gros bois mort au sol sera maintenu, ainsi que les arbres vivants porteurs de biodiversité. Les entretiens seront faits uniquement sur la ligne de plantation pour permettre à la végétation spontanée d’accompagner le peuplement, et ainsi diversifier les essences forestières.
Et pour assurer la bonne gestion de cette forêt, la forêt a une certification de gestion durable.

Tonnes de CO2 séquestrées et évitées par le projet

Projet de reboisement

La parcelle est reboisée avec du chêne rouge d’Amérique

Projet de reboisement

La parcelle dépérissante est colonisée par des accrus

Biomasse aérienne, biomasse racinaire, litière et sol

205 tCO2 additionnelles

Projet de reboisement

Effet de substitution

Biomasse aérienne, biomasse racinaire, litière et sol

15 tCO2 additionnelles

Estimation d'un total de 220 tCO2 additionnelles

*Le risque de non permanence lié à des événements non prévisibles (tempêtes, incendies, crises sanitaires, etc.) est inclus dans les calculs carbone.

En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer